• Un heureux Évènement, PART 4

    Un Heureux Évènement, PART 4

     

    Richard se confia à Isabelle et lui expliqua les raisons pour lesquelles il avait fait disparaitre le chien, le balcon ne suffisant pas pour ses plantations, il l’avait éliminé… pas assez de place ? Il en avait fait… Isabelle fut inconsolable mais elle devait faire bonne figure devant les filles. Elle ne reconnaissait pas son Richard. Le choc était tel qu’il avait provoqué son accouchement et dans la nuit, ils avaient dû se rendre à la maternité où Richard avait assisté, de loin, à la naissance de deux magnifiques filles. En les voyant, Richard était reparti, accablé. Isabelle avait dû, comme d’habitude, assumer les nouvelles nées et les trois plus grandes, placées temporairement chez la voisine. Comme elle avait hâte de rentrer à la maison pour présenter les nouvelles petites sœurs ! Isabelle était une mère comblée et elle ne pouvait rêver d’un plus joli bouquet de fleurs : d’abord Rose, puis Iris et Violette, et enfin Capucine et Lilas ! Bouquet de fleurs que Richard ne lui avait jamais offert tant il était obsédé par ce fils qui ne voulait pas venir. Il avait redoublé ses séances chez le sorcier, il était de plus en plus stressé et tourmenté. Isabelle s’inquiétait et pour lui faire plaisir, elle avait accepté une dernière grossesse :

    « — donne-moi encore une chance, tu sais comme c’est important pour moi. J’attends ça depuis tellement longtemps… »

    Il pleurait dans ses bras, il était si touchant, Isabelle avait cédé parce qu’elle l’aimait, malgré tout. Quelques mois plus tard, le vœu de Richard fut exaucé. Isabelle attendait un bébé, elle croisait les doigts… elle était aussi épuisée que Richard était euphorique. À la première échographie, comme à son habitude, il avait refusé de l’accompagner pourtant elle avait révélé le sexe de l’enfant : c’était un garçon. Isabelle s’abstint de le dire à Richard puisque c’était son souhait et elle parvint à garder le secret. Cette grossesse ne se déroula pas tout à fait comme les autres. Un diagnostic anténatal prescrit à la suite d’une série de malaises et de saignements intempestifs avait décelé une trisomie 21...

    Isabelle avait été anéantie. Les médecins l’avaient rassurée en lui expliquant qu’une interruption médicale de grossesse était possible dans son cas. Ces pauvres médecins ne savaient pas ce qu’ils disaient, ils ignoraient tout des espoirs que Richard avait mis dans cette grossesse. Elle n’envisageait pas un seul instant d’arrêter la vie de ce fœtus mâle qui avait enfin pris place dans son ventre. Richard ne le comprendrait pas. À mesure que le terme approchait, il s’exaltait ou déprimait. Son impatience frisait le harcèlement.

    Et Clovis est arrivé plus tôt que prévu, écourtant les tourments de son père. Richard était au boulot. Isabelle l’avait appelé elle-même et lui avait annoncé ce qu’il voulait entendre depuis des années. Il avait débarqué comme un fou à la maternité et avait soulevé son fils dans les airs. Il le tenait au bout de ses bras en remerciant son naturopathe et les « saintes-tisanes ». Il l’avait examiné sous toutes les coutures et il n’avait rien remarqué. Il n’avait pas repéré le 47ème chromosome, il n’avait pas relevé non plus ce visage très évocateur. Il n’avait vu que son fils, Clovis, le fruit de son illustre bataille, son combat pour enfin toucher du doigt la gloire !

     

    (À suivre…)

    Un heureux Évènement, PART 4

     


  • Commentaires

    1
    zakia
    Mercredi 9 Décembre 2015 à 19:38

    la suite je voudrais bien savoir la réaction de se papa, qui est content, d'avoir un garçon, enfin la suite!

     

     

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 13:35

        Le dénouement, c'est la semaine prochaine. Tu sauras tout. Et c'est bien triste...

    2
    Caro
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 07:57
    super!j'attends la suite...et j'm bcp cette formule à suivre,ça tient en haleine et cela nous perlet d'être en connection avec ta plume!
      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 13:36

        Merci Caro. je vais donc réfléchir à la prochaine série.

    3
    LN
    Dimanche 13 Décembre 2015 à 04:28

    Aïe! Et tu penses qu'il va falloir pleurer sur ce pauvre homme?

    4
    Lundi 14 Décembre 2015 à 06:49

    Pas sur lui, mais sur elle, ça oui...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :