• Extrait 3

    Le goudron défilait devant mes yeux. Les pointillés blancs se succédaient. Lorsque j’étais enfant, je les comptais pour occuper le temps. Depuis que je suis passé au volant, je ne peux plus m’adonner à ce toc. J’adore conduire, rouler pendant des heures sans but particulier. L’habitacle de la voiture constitue un abri dans lequel je demeure inatteignable. Je me sens en sécurité. Je chante à tue-tête sans déranger mes voisins, je pleure sans faire pitié, je m’invente des histoires, je déniche des solutions à mes problèmes. Je suis libre d’aller où bon me semble, libre comme l’air, pensais-je. Je roulais. Pour amadouer mes angoisses, je n’avais pas trouvé mieux. Et ce jour-là, tandis que je me rendais à l’autre bout de l’île pour essayer de sauver ce qui pouvait encore être sauvé, je passais devant un énorme panneau publicitaire qui promettait la chose suivante :

    PRIÈRE — GUÉRISON

    DÉLIVRANCE — DÉBLOCAGE

    C. A. U.

    CENTRE D’ACCUEIL UNIVERSEL

    Tous les mots étaient écrits ainsi, en majuscule et rouge vif, et chaque lettre devait mesurer au moins un mètre de haut, avec juste en dessous, un numéro de téléphone. Je m’étais dit que c’était Jésus ou son père qui avait mis ce panneau sur mon chemin ! Je m’étais moquée, je l’avoue et pourtant, j’avais grand besoin de toutes ces promesses, et ces quelques mots m’avaient interpellée. Prière, guérison, délivrance, déblocage… ils tournaient en boucle dans ma tête alors j’ai fait demi-tour. Le sauvetage pouvait attendre. Par contre, j’avais un doute sur prière. Mais qu’à cela ne tienne, pourvu que je sois délivrée !

    Extrait 1


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :